Ethique

Nos réflexions sur les questions d'éthique

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 05.06.2016

Mgr Charles Morerod, président de la Conférence des évêques suisses, sur le oui à la Loi sur la procréation médicalement assistée

Le oui du peuple suisse à la Loi sur la procréation médicalement assistée (LPAM) a des conséquences que nous regrettons. Cette loi compromet la protection intégrale de l’être humain depuis son début jusqu’à sa fin, depuis la conception jusqu’à la mort naturelle. Les évêques suisses regrettent notamment l’introduction élargie du diagnostic préimplantatoire (DPI).

21.08.2014

Commission de bioéthique

La Commission de bioéthique de la Conférence des évêques suisses organise un colloque sur la procréation.

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 05.06.2014

Assemblée de la Conférence des évêques suisses (CES) à Einsiedeln

La Conférence des évêques suisses a tenu sa 304e assemblée ordinaire du 2 au 4 juin 2014 à l’Abbaye bénédictine d’Einsiedeln.

Les évêques suisses voient avec inquiétude les efforts accomplis de diverses parts en vue d’affaiblir la protection de la vie. Les décisions du Conseil national sur les conditions pour l’autorisation du diagnostic préimplantatoire en Suisse sont tombées à Berne au deuxième jour de leur assemblée. Juste avant, le Conseil des Etats s’est penché sur les modifications relatives de la Constitution fédérale et de la loi fédérale sur la procréation médicalement assistée. Les évêques sont convaincus que, dans ce cas, contrairement à une opinion répandue, la médecine et la politique ne vont pas dans le sens du progrès.

26.02.2014

Le refus du bricolage procréatique proposé par la Commission nationale d’éthique

Réaction de la Commission de bioéthique de la Conférence des évêques suisses à la prise de position de la Commission nationale d’éthique « La procréation médicalement assistée. Considérations éthiques et propositions pour l’avenir ».

13.09.2013

Commission de bioéthique de la Conférence des évêques suisses

Qui peut trier, sélectionner et éliminer des embryons dans un laboratoire médical ? C’est avec inquiétude que la Commission de bioéthique de la Conférence des évêques suisses réagit à la décision de la Commission de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil des Etats (CSEC-E) d’entrer en matière sur l'autorisation du diagnostic préimplantatoire (DPI).

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 27.07.2012

Message épiscopal pour le 1er août 2012

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 05.10.2011

Conférence des évêques suisses: pas d’autorisation du diagnostic préimplantatoire

La Conférence des évêques suisses rejette l'autorisation du diagnostic préimplantatoire (DPI). Elle a exprimé son avis dans une prise de position adressée au Conseil fédéral sur la proposition de modification de la Constitution fédérale et de la loi sur la procréation médicalement assistée. L’usage du DPI, qui vise à l'élimination des embryons «malades», n'est pas compatible avec les principes sur la dignité humaine ancrés dans la Constitution.- Le DPI implique des recherches génétiques qui décideront si un embryon produit par fécondation in vitro est implanté dans l'utérus ou non.

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 05.10.2011

Prise de position de la CES au sujet de la modification de l’art. 119 de la Constitution fédérale et de la loi sur la procréation médicalement assistée, 27 septembre 2011.

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 21.07.2011

Message des évêques pour le 1er août 2011

L’Eglise ne fait pas de politique partisane, mais elle prend parti et implique les hommes. Elle ne s’engage que par fidélité à l’Evangile et non à quelconque parti. Dans son message pour le  1er août, l’Abbé Martin Werlen explique, au nom de la Conférence des évêques suisses, pourquoi l’Eglise est aussi politique.