SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 23.02.2011

Les représentants des ordres religieux de Suisse soulèvent le thème des abus sexuels

Lundi passé, 21 février 2011, les supérieur-e-s des ordres religieux se sont penchés, lors d’une session à Zurich, sur le thème des abus sexuels. A l’origine de cette réunion : la Conférence des Unions des religieux/religieuses et Instituts séculiers de Suisse (KOVOSS’CORISS) et le Père-Abbé Martin Werlen, responsable du groupe d’experts de la Conférence des évêques (CES) « Abus sexuels dans le cadre de la pastorale ».

Lundi passé, au Centre 66 à Zurich, le Père-Abbé Martin Werlen a accueilli 74 supérieur-e-s religieux de toutes les régions linguistiques de la Suisse pour une session sur le thème des abus sexuels. Ont participé, en tant qu’intervenants, des membres du groupe d´experts de la CES en charge de cette question : Mme Eva Regina Weller, thérapeute auprès des victimes («Que se passe-t-il lors d’abus sexuel? Point de vue de l’abusé») ; M. Nico Bischoff, thérapeute auprès des auteurs d’abus sexuels («Que se passe-t-il lors d’abus sexuel? Point de vue de l’abuseur»); le Père-Abbé Martin Werlen («Gérer les cas d’abus sexuels – rapport d’expérience»), M. Adrian von Kaenel («Qui porte la responsabilité ? Une approche juridique») ; M. Iwan Rickenbacher (« Le monde des médias»).

Au cours de la session, la sensibilisation à la question s‘est articulée autour d’exemples concrets. La prise en charge de la responsabilité dans une problématique encore très tabou suppose un débat fondamental sur la question - dans les différentes communautés également. Chaque communauté est appelée à faire en sorte que les abus sexuels ne soient plus un sujet tabou dans l´Eglise. Cela se reflète d´une manière toute particulière dans le souci des victimes. La communauté porte également la responsabilité pour les auteurs. Les confrères et consœurs des ordres religieux doivent être sensibilisés au problème, afin que les personnes qui ont subi des abus trouvent aux portes des monastères des partenaires de dialogue à qui ils peuvent se confier.

Les nombreux participants, la consternation face à cette question et l´ouverture dans l´échange ont été des signes clairs de la volonté des religieuses et religieux à faire face, de façon déterminée, à cette douloureuse problématique.

Le 23 février 2011

Père-Abbé Martin Werlen OSB
Responsable du groupe d’experts de la CES « Abus sexuels dans le cadre de la pastorale »