SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 31.07.2017

Message vidéo du 1er août, premier acte du pèlerinage au Flüeli Ranft


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 05.07.2017

Synode sur la Jeunesse 2018



SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 28.06.2017

Conférence des évêques suisses CES - Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS - Conférence des Églises réformées de Suisse romande CER - Église catholique-chrétienne de Suisse ECS


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 01.06.2017

Assemblée de la Conférence des évêques suisses (CES) à Einsiedeln


Tous documents

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 06.02.2017

Patrick Renz devient le directeur national de « migratio »

La Conférence des évêques suisses a nommé Patrick Renz au poste de directeur national ad interim de « migratio » dès janvier 2017. La place était vacante depuis la fin août 2016. Parallèlement à cette nomination, un processus de réflexion est engagé sur l’organisation future de l’office. 

La direction de l’office „migratio“ de la Conférence des évêques suisses, responsable de la pastorale des migrants et des gens en déplacement, est repourvue. Patrick Renz, professeur d’économie à la Haute Ecole de Lucerne, a pris ses nouvelles fonctions le 16 janvier. Il a une longue expérience de positions dirigeantes dans différentes entreprises internationales et organisations à but non lucratif. Il a vécu dans 10 pays et travaillé dans plus de 40 pays.

Né à Zurich il y a 51 ans, Patrick Renz est polyglotte et polyvalent. Sa thèse de doctorat, déposée en 2006 à l’Université de St-Gall, porte le titre « Project Governance – Implementing Corporate Governance and Business Ethics in Nonprofit Organizations ». Elle a été suivie d’autres publications sur la gestion d’organisations sociales. De 2011 à 2016, il a travaillé pour l’œuvre catholique d’entraide, l’Action de Carême, tout d’abord en qualité de membre du conseil de fondation, puis, dès 2014, en qualité de directeur. Patrick Renz vit avec sa famille à Hitzkirch, il est père de deux jeunes enfants.

La réorientation de l’office, qui doit être sur les rails d’ici la fin de l’année, est étroitement liée à une réflexion de fond sur la pastorale des migrants et son évolution. Le directeur national ad interim sera fortement impliqué dans ce processus, tout en assurant l’administration des fonds dévolus aux « missions et communautés minoritaires » et l’accompagnement des missions et des missionnaires par l’office.

 

Walter Müller

Chargé d’informations
de la Conférence des évêques suisses