SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 04.05.2017


Curie romaine | 02.05.2017


COR | 24.03.2017

Communiqué à l'issue de la COR du 17.03.2017


16.03.2017

Fédération des Églises protestantes de Suisse, Conférence des évêques suisses, Conférence centrale catholique romaine de Suisse, Association « 600 ans de Nicolas de Flue »


Tous documents

Communiqué de presse | 25.07.2006

Liberté de presse et respect des religions

Rencontre annuelle des attachés de presse et des porte-parole des Conférences épiscopales d’Europe à Maynooth, Irlande, 20-23 juillet 2006

Du 20 au 23 juillet 2006, se sont réunis à Maynooth (Irlande) les attachés de presse et les porte-parole des Conférences épiscopales d’Europe. À cette rencontre ont pris part 39 participants représentant 24 pays : Allemagne, Angleterre et pays de Galles, Autriche, Belgique, Biélorussie, Écosse, Espagne, Estonie, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pologne, Roumanie, Russie, Suède, Slovaquie, Slovénie, Suisse et Rép. Tchèque.

La rencontre du CCEE a eu pour cadre le St. Patrick’s College de Maynooth, le séminaire national irlandais, fondé en 1795.

L’Irlande compte aujourd’hui 4.171.064 de catholiques, répartis dans 26 diocèses, avec 3.129 prêtres diocésains, 3.036 consacrés et 9.248 consacrées. 67 séminaristes s’apprêtent à y devenir prêtres. Bien que la participation à la messe dominicale demeure plutôt élevée, on enregistre, comme dans d’autres pays d’Europe, une diminution légère mais constante du nombre des pratiquants. Seule l’arrivée d’un grand nombre d’immigrés d’Europe de l’Est compense un peu cette tendance.

L’information liée à l’Église catholique doit être un instrument fort au service de la paix dans en moment crucial de l’histoire du monde. Les porte-parole et les attachés de presse des Conférences épiscopales ont répondu à l’appel que leur a adressé Mgr Sean Brady, archevêque d’Armagh et président de la Conférence épiscopale d’Irlande : « Je souhaite que dans vos débats, vous puissiez définir des modalités très concrètes pour mobiliser l’opinion publique en faveur de la paix, qui est particulièrement menacée en ce moment », car « l’une des raisons d’être du CCEE, c’est de contribuer à surmonter les obstacles qui pèsent sur l’avenir de la paix et sur le bien-être des peuples ».

Un bon niveau de compréhension est nécessaire en Europe entre l’Église et le monde des médias. Mgr Joseph Duffy, président de la Commission pour les communications sociales de la Conférence épiscopale d’Irlande, a invité les participants à approfondir les rapports entre l’Église et les moyens de communication sociale. « Un bon point de départ pourrait être de réfléchir sur les moyens à mettre en oeuvre pour obtenir un bon niveau de compréhension et de tolérance entre l’Église et monde des médias », car « notre tâche est de créer un milieu où les rapports de travail entre l’Église et les médias puissent devenir plus fructueux et mieux répondre aux nouveaux chemins de la vérité ».

Principaux thèmes abordés par les participants :
La présence de l’islam en Europe et les défis qui en découlent pour l’Église. L’islam est devenu un thème cher aux médias, surtout en raison de ses aspects politiques. Une information correcte est décisive en vue de la cohabitation pacifique et de la collaboration avec les musulmans. « L’attitude des gens vis-à-vis de l’islam peut aller en effet de la fascination à la crainte », a dit Mgr Peter Fleetwood, vice secrétaire général du CCEE, en présentant ce thème aux participants. Presque tous les Européens se sont fait une opinion sur l’islam et sur les musulmans, mais dans la plupart des cas, cette opinion se fonde sur une connaissance très approximative de ce à quoi les musulmans croient et de ce qu’ils vivent. L’islam présente, en Europe comme ailleurs, un visage très diversifié. La grande majorité des musulmans, qui ne se reconnaissent ni dans la ligne du fondamentalisme, ni dans celle d’un islam « sécularisé », souhaitent vivre leur foi dans la normalité. C’est avec cette majorité qu’il faut rechercher la rencontre, la réciprocité et la collaboration sur un certain nombre de valeurs communes telles que la vie, la paix, la liberté religieuse ou la justice.

Liberté de presse et respect des religions
En présentant ce thème, Mgr Peter Henrici, évêque auxiliaire de Coire (Suisse) et président de la Commission épiscopale européenne pour les médias (CEEM), a rappelé que « la liberté de presse est un droit humain social et politique, et pas seulement un droit individuel, comme le sont la liberté d’opinion et la liberté religieuse ». Du point de vue éthique, il en résulte que « la liberté de presse doit être réglée en premier lieu en fonction des principes de l’éthique sociale qui sont : le bien commun, le principe de solidarité et le principe de subsidiarité. En deuxième lieu, la liberté de presse doit tenir compte des principes de l’éthique journalistique individuelle : la vérité, la probité et le respect des destinataires de la communications, et des personnes ou communautés auprès desquelles on s’informe. L’application de ces principes dans le domaine religieux est particulièrement délicate et rend difficile le travail du communicateur. En effet, la religion tend à définir non seulement l’identité personnelle, mais surtout l’identité communautaire, et elle est en soi un bien commun à protéger. En outre, nous nous trouvons devant plusieurs « vérités » religieuses en concurrence entre elles, et le communicateur lui-même adhère à l’une de ces vérités religieuses. D’où la difficulté pour lui de comprendre la religion des autres et à informer objectivement. Un communicateur qui s’occupe de religion doit d’une part accepter pleinement son appartenance religieuse, et de l’autre savoir être objectif, capable de distinguer entre information et commentaire de l’information. Le destinataire doit pouvoir toujours comprendre où s’arrête l’information objective et où commence le commentaire personnel.

Dans la suite des travaux ont été présentées aux participants deux expériences comportant une présentation caricaturale : l’une de l’Église catholique, l’autre de la religion musulmane. Ils ont pu constater ainsi qu’une certaine façon d’utiliser les médias peut créer une nouvelle forme d’« apartheid ».

Troisième Assemblée Oecuménique d’Europe (AOE3)
À l’occasion de la Troisième Assemblée Oecuménique d’Europe, qui culminera à Sibiu (Roumanie) du 4 au 9 septembre 2007, avec la participation de 2.500 délégués de tous les pays d’Europe, les porte-parole des Conférences épiscopales entendent lancer un débat dans l’opinion publique sur la contribution des chrétiens à la création d’un espace de paix, de réconciliation et de solidarité en Europe, pour qu’elle puisse avoir un rôle de protagoniste dans le monde actuel.

Programme de l’UE et travaux de la ComECE
Les travaux de la Commission société de l’information et médias de l’Union européenne et les décisions prises dans le cadre de l’UE au chapitre des communications ont de grosses répercussions dans les différents pays. La ComECE suit ce chapitre avec attention. Au programme de l’UE, d’autres chapitres sont importants pour l’Église : la question du traité constitutionnel ; l’approbation du 7e programme cadre sur la recherche ; l’élargissement de l’UE. La COMECE est en train d’organiser un Séminaire d’étude qui se tiendra à Clermont-Ferrand, en France, du 9 au 11 octobre 2006, sur le thème : « 50 ans après le Traité de Rome : Quelles valeurs pour l’Union européenne ? »

Une partie des travaux a été consacrée aux échanges sur divers événements et thèmes qui ont marqué l’actualité de la vie des Églises en Europe : la récente rencontre mondiale des familles à Valence ; le référendum en Italie sur la procréation assistée de juin 2005 ; la première rencontre des agences catholiques européennes (17-18 juin 2006 à Vienne) ; un site pour les enfants sur la foi.

Le samedi 22 juillet, les participant ont visité l’ancien site du monastère de Glendalough, puis ils ont été reçus dans la soirée par Mgr Diarmuid Martin, Archevêque de Dublin.

La prochaine rencontre des attachés de presse et des porte-parole des Conférences épiscopales d’Europe se tiendra à Sibiu, le 10 septembre 2007, au terme de la Troisième Assemblée Oecuménique d’Europe.

Saint-Gall, le 25 juillet 2006
Thierry Bonaventura, Attaché de presse CCEE

______________________________

Le Conseil des Conférences épiscopales d’Europe (CCEE) réunit les Présidents des 34 conférences épiscopales actuelles d’Europe. Il est présidé par Mgr Amédée Grab, Évêque de Coire ; ses vice-présidents sont le Cardinal Josip Bozanic, Archevêque de Zagreb et le Cardinal Cormac Murphy O´Connor, Archevêque de Westminster. Le Secrétaire général du CCEE est Mgr Aldo Giordano. Le siège du secrétariat se trouve à Saint-Gall (Suisse).