SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 01.06.2017

Assemblée de la Conférence des évêques suisses (CES) à Einsiedeln



SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 04.05.2017


Curie romaine | 02.05.2017


COR | 24.03.2017

Communiqué à l'issue de la COR du 17.03.2017


Tous documents

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 02.10.2009

Les évêques suisses et togolais ont vécu une rencontre fraternelle mémorable : une première dans l’Eglise de l’Afrique de l’Ouest

Communiqué conjoint des Conférences des Evêques Suisses (CES) et des Evêques du Togo (CET)

Le Togo a vécu ces derniers jours un événement particulier dans son histoire : les évêques du Togo ont reçu la visite fraternelle de toute une conférence épiscopale nationale, la Conférence des évêques suisses (CES). C’est la première fois qu’une conférence épiscopale rend visite à une autre conférence en Afrique de l’Ouest.

Du 22 Septembre au 1er Octobre 2009, la Conférence des évêques du Togo (CET) a reçu la forte délégation des évêques suisses à son Siège à Lomé-Hédzranawoe. La carte de visite des deux pays et le partage des expériences pastorales constituent les points essentiels de cette rencontre.

La délégation suisse fut conduite par Mgr Joseph Roduit, Père-Abbé de St-Maurice d’Agaune. Le Père-Abbé Roduit est, à ce titre, membre de la CES et responsable du dicastère « Mission ». L’Abbaye territoriale de St-Maurice a le statut juridique d’un diocèse. Elle se classe parmi les plus anciens monastères de l’Occident. En effet, elle fut fondée en l’an 515 et totalise près de quinze siècles de longévité.

Les travaux entre les évêques furent dirigés par Mgr Ambroise Djoliba, évêque de Sokodé et président de la CET.

En une première étape, les informations mutuelles ont porté sur la découverte des Eglises des deux pays. La Suisse, comme le Togo, est un petit pays couvrant une superficie de 41.300 km2 avec une population de 7,7 millions d’habitants. Elle comprend 6 diocèses et 2 abbayes territoriales. Il est à rappeler que ce sont les évêques suisses qui ont fondé en 1863 la première conférence épiscopale dans le monde. Le Togo s´étends sur 56.800 km2 et compte 5.8 millions d´habitants. Le pays regroupe 7 diocèses.

Les évêques des deux conférences partageant les mêmes soucis pastoraux dans leurs Eglises particulières, ont mis au centre de leurs échanges la nécessité de découvrir « une nouvelle imagination de la charité », en passant « d’une aumône humiliante à un partage fraternel » (Novo Millennio Ineunte, 50), comme l’a bien souligné, le Pape Jean-Paul II. Les évêques suisses ont vu au Togo une Eglise jeune, pleine de vitalité et en pleine croissance.

En une deuxième étape, chaque évêque suisse a visité un diocèse du Togo, accompagné de l’évêque du lieu. La visite des hôtes suisses dans les diocèses leur a permis de découvrir une "Eglise Famille de Dieu" qui prend en charge, avec toute sa force et tous ses moyens, notamment la santé, l’éducation de la jeunesse et la pastorale des prisonniers. C’est une Eglise attentive aux pauvres et qui avance dans la foi et relève les défis actuels du pays. Elle s’implique de plus en plus dans le processus de la "Commission de Vérité, de Justice et de Réconciliation".

Du côté Suisse, le vieillissement de la population, la sécularisation, la perte des valeurs chrétiennes et le manque de respect pour la vie constituent des défis particuliers pour l’Eglise catholique. La protection de la famille et du mariage font l’objet d’une attention toute particulière.

Dans la Confédération helvétique, le rôle des laïcs dans l’exercice de la démocratie directe est la base d’un noble sens du partage des responsabilités.
La délégation suisse a reçu au siège de la CET le bureau de la Fraternité des prêtres diocésains ainsi que la Conférence Togolaise des Supérieures Majeures du Togo (CTSM) et le Conseil des Supérieurs Majeurs du Togo (CONSUMATO).

Au-delà des appréhensions dans la préparation de cette rencontre qui apparaissait comme une aventure risquée, les deux conférences sont heureuses des échanges vécus. La rencontre a rendu visible l’amitié fraternelle, la collégialité affective et effective des évêques de la CES et de la CET. Elle a témoigné aussi de la communion entre les Eglises particulières des deux pays.

La visite de la délégation de la Conférence des Evêques Suisses à la Conférence des Evêques du Togo a reçu une note particulière avec la visite du Nonce Apostolique, Son Excellence Mgr Michael August Blume, svd. Tout juste rentré des vacances, Mgr Michael A. Blume a tenu à venir saluer la délégation suisse ainsi que les membres de la CET.

Lomé, le 1er Octobre 2009

Ont participé à la rencontre :
Du côté suisse :
1. Mgr Joseph RODUIT,
Père - ABBE de St-Maurice d’Agaune
(Chef de la délégation)
2. Mgr Pierre FARINE,
Evêque Auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg
3. Mgr Pier Giacomo GRAMPA,
Evêque de Lugano
4. Mgr Markus BÜCHEL,
Evêque de Saint-Gall
5. Mgr Paul VOLLMAR,
Evêque Auxiliaire de Coire
6. Mgr Martin GÄCHTER,
Evêque Auxiliaire de Bâle
7. Abbé Félix GMÜR,
Secrétaire Général de la CES
8. Père Bernard MAILLARD,
Directeur national de Missio-OPM
9. Mr Walter MÜLLER,
Porte-Parole de la CES

Du côté togolais :
1. Mgr Ambroise K. DJOLIBA,
Evêque de Sokodé
Président de la CET
2. Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH,
Archevêque de LOME
3. Mgr Casimir Robert DOSSEH-ANYRON
Archevêque émérite de LOME
4. Mgr Benoît C. ALOWONOU
Evêque de KPALIME
Vice-Président de la CET
5. Mgr Philippe F. KPODZRO
Archevêque émérite de LOME
6. Mgr Jacques T. ANYILUNDA
Evêque de DAPAONG
7. Mgr Julien M. KOUTO
Evêque émérite d’ATAKPAME
8. Mgr Isaac Jogues GAGLO
Evêque d’ANEHO
9. Mgr Nicodème A. BARRIGAH-BENISSAN
Evêque d’ATAKPAME
10. Mgr Jacques D. LONGA
Evêque de KARA
11. Père Joseph N. AMEGBLEAME
Secrétaire Général de la CET
12. Père Benoît PENOUKOU
Directeur des OPM-TOGO