SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 04.05.2017


Curie romaine | 02.05.2017


COR | 24.03.2017

Communiqué à l'issue de la COR du 17.03.2017


16.03.2017

Fédération des Églises protestantes de Suisse, Conférence des évêques suisses, Conférence centrale catholique romaine de Suisse, Association « 600 ans de Nicolas de Flue »


Tous documents

Communiqué de presse | 17.04.2014

Un Esprit, un baptême

Un important signe de l’unité pour l’œcuménisme en Suisse

Le 21 avril, de nouvelles Eglises de la Communauté de travail des Eglises chrétiennes en Suisse (CTEC-CH) reconnaîtront mutuellement le baptême à Riva San Vitale, lors d’une célébration solennelle des vêpres dans le plus ancien édifice chrétien de Suisse.

Comme le souligne à l’occasion de la signature officielle la pasteure Rita Famos, présidente de la CTEC :  « Les Eglises signalent ainsi qu’elles sont liées en une communauté dans l’Eglise une de Dieu. C’est un témoignage fort en faveur der l’unité de l’Eglise et un signal clair montrant au monde qu’elles veulent proclamer l’Evangile ensemble en paroles et en actes ».

Les Eglises signataires partagent une compréhension commune du baptême. Elles s’engagent à ne pas rebaptiser des personnes qui changent d’Eglise.

 Le document sera signé au nom de leurs Eglises par les personnes suivantes: évêque Charles Morerod, Conférence des évêques suisses; pasteur Gottfried Wilhelm Locher, président du Conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse; évêque Harald Rein, Eglise catholique-chrétienne de Suisse; Elisabeth Benn, présidente de la Fédération des Eglises évangéliques-luthériennes de Suisse et de la Principauté du Liechtenstein; The Ven. Canon Peter M. Potter, Archdeacon de la Church of England Archdeaconry of Switzerland, évêque Patrick Streiff, l’Eglise évangélique méthodiste en Suisse,

 La CTEC-CH a choisi le baptistère de Riva San Vitale pour la cérémonie de signature: construit au Ve siècle, c’est le plus ancien édifice chrétien de Suisse. Les différents fonts baptismaux sont le témoin des diverses traditions et pratiques baptismales qui se sont développées au fils des siècles.

Soutien mais pas de signature

L’Armée du salut, qui ne célèbre pas le baptême, a expliqué sa position dans une annexe au texte. L’Alliance des communautés baptistes (« Bund schweizer Baptistengemeinden ») ne connaît pas le baptême des enfants et expliquera également son point de vue. Elles ne signeront pas le document mais soutiennent la signature de ce texte.

Les Eglises orthodoxes en Suisse ont participé à l’élaboration de la déclaration. Elles ne peuvent pas la signer à l’heure actuelle compte tenu de leurs Eglises mères. Leur situation d’« Eglise de la diaspora » rend plus difficile une décision commune. Cependant, les Eglise orthodoxes de Suisse reconnaissent dans leur pratique le baptême des Eglises mentionnées.

Nouvelles étapes

L’élargissement de la reconnaissance du baptême est l’un des engagements de la Charta Oecumenica, que les Eglises membres de la CTEC-CH ont signée en 2005.

C’est dans cette optique que la CTEC-CH a mis en place en 2010 une commission chargée d’élaborer le nouveau document. « En tant que présidente de la CTEC Suisse, je me réjouis de constater que la CTEC, en préparant cette reconnaissance du baptême, a accompli un travail théologique étendu. Ce processus en soi a déjà beaucoup contribué à faire progresser la compréhension mutuelle », relève la pasteure Rita Famos.

Les Eglises vont poursuivre le processus d’entente et de reconnaissance et l’approfondir. En ce sens, la signature lors du lundi de Pâques n’est pas un point final, mais marque une étape vers un renforcement de l’entente et de la communauté.

Développer ce qui a fait ses preuves

En 1973, une première reconnaissance mutuelle du baptême en Suisse avait été signée par la Conférence des évêques suisse, la Fédération des Eglises protestantes de Suisse et l’Eglise catholique-chrétienne de Suisse.

Une brochure est publiée à l’occasion de la reconnaissance du baptême: elle contient le document de l’élargissement de la reconnaissance du baptême en français, en allemand, en italien et en anglais. A cela s’ajoute un avant-propos de la présidente de la CTEC-CH, la pasteure Rita Famos, ainsi qu’un bref texte sur le baptistère de Riva San Vitale et sur la CTEC-CH.                                                                                

Christiane Faschon, secrétaire générale de la CTEC