Justice et Paix | 27.04.2017

Justice et Paix prône le oui à la stratégie énergétique 2050


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 14.07.2016

Message de Mgr Felix Gmür pour le 1er août 2016


Justice et Paix | 05.06.2016

Référendum contre la modification de la loi sur l’asile



SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 26.12.2014

Appel aux décideurs politiques également en Suisse


Tous documents

Klimawandel (Foto: istockphoto.com)

Communiqué de presse | 29.11.2015

COP21 ‒ Les Eglises invitent la Suisse à intervenir courageusement en faveur du climat

Dans le cadre de la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP21), les trois Eglises nationales adressent une lettre au Conseil fédéral, invitant la Suisse à s’engager courageusement en faveur du climat. Le climat est un élément crucial pour assurer les moyens de subsistance des populations de la planète aujourd’hui et à l’avenir, soulignent les signataires de la lettre, Mgr Markus Büchel, président de la Conférence des évêques suisses, Gottfried Locher, président du Conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse et Mgr Harald Rein, évêque de l’Eglise catholique-chrétienne de la Suisse. Une délégation menée par la Conseillère fédérale Doris Leuthard représente la Suisse à la COP21 qui débute demain à Paris.

Les trois Eglises nationales invitent la Suisse à faire preuve de courage politique et à s’engager activement en faveur d’un accord à Paris. « Les gouvernements – et surtout ceux des pays riches comme la Suisse – doivent […] s’engager de façon contraignante à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre » affirme la lettre signée par les responsables des trois Eglises. Seul un engagement contraignant sera à même de contenir les effets du réchauffement climatique dont souffrent surtout les populations des pays pauvres. Les Etats contribuant au réchauffement climatique sont appelés à reconnaître leur responsabilité.

Les Eglises suisses partagent la conviction du Conseil œcuménique des Eglises : seule la coopération accrue au sein de la communauté internationale, fondée sur les principes de la confiance mutuelle, de l’équité et de la justice, de la précaution, de la justice intergénérationnelle et des responsabilités et capacités communes mais différenciées, sera à même d’écarter la menace du changement climatique.

Un engagement de longue date

Dans leur lettre, les trois signataires fondent leur engagement en faveur de cette question en se référant à la mission chrétienne de sauvegarder la Création. Dans son encyclique « Laudato si » parue en juin 2015, le pape François souligne notre responsabilité en tant qu’êtres humains, tout en rappelant que les problèmes environnementaux sont indissociables de la justice sociale.

Le changement climatique prive les êtres humains d’un environnement intact, seul à même de leur assurer ainsi qu’aux générations futures une vie dans la dignité. C’est ce qu’ont rappelé les œuvres d’entraide des Eglises Action de Carême, Pain pour le prochain et Etre partenaires durant leur campagne œcuménique 2015 qui traitait de la question de la justice climatique. En Suisse aussi, les habitants ont un mode de vie qui exerce une forte pression sur l’environnement et les ressources naturelles. De nombreuses paroisses se soucient par ailleurs de gérer leurs lieux communautaires selon les principes d’une économie durable et écologique. L’association ecclésiale oeku Eglise et environnement, qui fêtera ses trente ans en 2016, leur fait bénéficier de son savoir-faire en la matière.