19.12.2012

L’Alliance de Dieu avec Abraham – Brit bejn ha‐B‘tarim


19.12.2012

Explications de Mme Prof. Lenzen, Co-Présidente de la commission


19.12.2012


19.12.2012

Richard Breslauer : Genèse 15, Targum Jonathan


19.12.2012

Un sermon juif sur la Genèse 15, pour la Journée du Judaïsme 2013 par le rabbin David Bollag, Institut de la recherche judéo-chrétienne, Université de Lucerne


19.12.2012

Commentaire

Richard Breslauer : Genèse 15, Targum Jonathan

Richard Breslauer

Commentaire sur la Genèse 15

Targum Jonathan

 

Le chapitre 15 de la Genèse est important pour le croyant juif car le patriarche Abraham a reçu, malgré son grand âge, la promesse d’une nombreuse descendance ainsi que de l’héritage du pays d’Israël.

Targum Jonathan, l’une des traductions araméennes, datée selon la tradition juive du 2e siècle, commente la Genèse 15 de la façon suivante :

Après ces événements, au cours desquels Abram avait tué les quatre rois, il réfléchit en son cœur et dit : Il est possible que j’aie reçu ma récompense pour mes bonnes actions (מצוות) déjà en ce monde (עולם הזה) et que je n’aie ainsi plus part au monde à venir (עולם הבא). 

C’est ainsi que les frères et les parents des morts feront alliance et m’attaqueront. En ce temps-là j’avais encore des mérites et ils ont cessé avant moi, la seconde fois, je n’ai plus de mérites et ainsi le nom de Dieu sera profané.

A la suite de cela, la Parole de Dieu est parvenue à Abraham dans une vision et il lui dit : « Ne crains rien, même si des héros/combattants (גיבורים)  font alliance et t’attaquent, ma parole est ton bouclier et quand bien même ils se jetteraient à tes pieds en ce monde, je garderai pour le monde futur la récompense de tes bonnes actions. » [1]

Le Targum Jonathan s’attarde surtout sur le premier verset de la Genèse 15 :

« Après ces événements, la parole du Seigneur fut adressée à Abram dans une vision : Ne crains pas, Abram! Je suis un bouclier pour toi. Tu recevras de cette Alliance un merveilleux salaire. » [2]

Deux questions se posent dans le Targum Jonathan :

  • Pourquoi la remarque: Après ces événements?
  • Pourquoi Abraham craint-il ?

La combinaison de ces deux éléments du verset, la relation entre les événements passés et la crainte est pour le Targum Jonathan une allusion au concept biblique de l’au-delà (Olam Ha-Ba).

Après ces événements, à savoir après une guerre à laquelle il a pris part et qui lui a apporté une grande victoire (chapitre 14), Abraham a peur. Il craint car il pense qu’il a touché l’entier de la récompense auquel il a droit de Dieu, aussi bien dans ce monde que dans le monde futur.

Le concept de l’au-delà n’est jamais mentionné expressément dans la Bible judaïque. Mais ce concept est connu au 2e siècle et fut même une des causes de la dispute entre le judaïsme et la religion chrétienne dans sa phase d’éclosion. C’est pourquoi il est très important pour le Targum de prétendre que le concept de l’au-delà était connu d’Abraham depuis longtemps.

A cela s’ajoute une des questions fondamentales du concept de l’au-delà, à savoir la question de la corrélation entre l’action, la récompense ou la punition.

Abrahm, l’homme d’affaires, part du principe que la « comptabilité » divine correspond à la comptabilité humaine. C’est pourquoi il craint d’avoir épuisé tout son « bonus » après les événements du chapitre 14. Ses ennemis exerceront dorénavant leur vengeance à son égard sur cette terre. Et Abram craint d’autant plus de ne plus pouvoir prétendre à rien dans le monde futur.

Mais le verset 1 se termine par les mots : Je suis un bouclier pour toi. Tu recevras de cette Alliance un merveilleux salaire. L’Homme ne doit pas comparer calculs terrestres et calculs célestes. Nous devons croire en Dieu et respecter ses commandements en étant convaincu que ces commandements viennent d’un Dieu qui est notre bouclier.

[1] Traduit de l’araméen par Richard Breslauer.

[2] Traduction unifiée.

Commentaire (65.24 kB)

Richard Breslauer