SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 08.09.2017

Message de la Conférence des évêques suisses à l’adresse des agents pastoraux, prêtres, diacres et laïcs


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 31.07.2017

Niklaus von Flüe 2017



SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 21.05.2017

Inauguration du pavillon suisse « Prophezey » à l’exposition universelle de la Réforme à Wittenberg


Tous documents

Message Felix Gmür - 1. August 2016

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 14.07.2016

Le Gothard – Sinaï de la Suisse

Message de Mgr Felix Gmür pour le 1er août 2016

La montagne et le feu font référence aux forces naturelles originelles. Ce sont des forces qui remuent. Depuis plus de 100 ans, des feux sont allumés le 1er Août pour commémorer les débuts de l’Alliance des Confédérés.

La montagne et l’alliance nous renvoient à la Bible.

Le lieu où Dieu s’est fait connaître est une montagne.

  • C’est sur une montagne que Dieu a dicté les tables de la loi à Moïse.
  • C’est sur une montagne que  Dieu a conclu une alliance avec son peuple.
  • Cette montagne a un nom: le Sinaï. Et elle est si importante qu’elle porte en elle les fondements de la foi du peuple biblique d‘Israël. Elle forge son identité.

La Suisse a-t-elle aussi une montagne qui forge son identité?

L’écrivain Peter von Matt semble de cet avis quand il affirme : „ Le Gothard est le Sinaï helvétique“. Le Gothard est un symbole national. Et en cette année marquée par l’ouverture du tunnel de base de la Nouvelle Ligne ferroviaire à travers les Alpes  et la votation sur le deuxième tube du tunnel routier, il se retrouve encore une fois sur toutes les lèvres.

Qu’il soit massif alpin, col ou tunnel, le Gothard crée des liens.

  1. Le Gothard est invoqué par les politiciens, représentants de l’économie et des religions, du fait qu’il relie. L’ancien conseiller fédéral Flavio Cotti l’affirme: „Le tunnel rapproche les régions du pays“. Le Sinaï de la Suisse est un lieu de contact et de relation. Il permet  les échanges. Il constitue un symbole fort pour notre pays, imprégné de différentes traditions et cultures. La Suisse ne bâtit pas des murs ou des barrières de sécurité, mais fait relier entre eux les peuples et les cultures.
  2. Le tunnel du Gothard est considéré comme un chef d’oeuvre dans l’art de l’ingénierie. Technique, savoir et ouverture au monde jouent pleinement leur rôle, lorsqu’ils s’appuient sur la volonté populaire. Car les longs processus démocratiques permettent d’agir dans la durée. Les personnes qui ont œuvré à la réussite de cette construction viennent de partout. On peut donc  affirmer que le Gothard est une œuvre internationale. Il devient donc le symbole de notre capacité à réaliser ensemble quelque chose de grand. Il forge notre identité.
  3. Le projet du Gothard a également été porté par l’intense collaboration de personnes issues de différentes confessions et animées d’une vision commune. Pratiquement toutes les principales religions du monde sont déjà apparues dans le nouveau tunnel de base du Gothard. On peut donc affirmer que le Gothard est devenu l’expression d’un dialogue qui a fait ses preuves –contrairement à la construction de la Tour de Babel dans la Bible.

La montagne est majestueuse. Elle est plus grande et plus forte que nous, et elle détient une force ancestrale qui nous échappe en tant qu’hommes. Et pourtant nous sommes à tu et à toi avec le Gothard. Nous continuons à le travailler. Nous l’adaptons à notre époque, nous l’utilisons car il est toujours là et reste avec nous, pour le présent et pour l’avenir.

Porter notre regard sur le saint patron de ce massif montagneux pourra aider les chrétiennes et les chrétiens. Saint Gothard a vécu au Moyen Âge à Hildesheim en Allemagne. Son nom signifie «fort en Dieu».

Nous devenons vaillants si nous reconnaissons cette force originelle qui est Dieu, car il constitue une force pour nous.

  • Dieu ne bâtit pas des murs, mais rassemble les peuples et les cultures.
  • Dieu ne sépare pas: il est le ciment de notre identité commune.

Dieu est accessible, mais pas toujours facilement. Parfois, avec peine et une certaine prise de risque. Car Dieu nous laisse libres.

  • Nous sommes libres de rencontrer Dieu, mais le rencontrer nous donne de la force.
  • Nous sommes libres de nous confronter avec le Gothard.

Gothard signifie „fort en Dieu“ - Voilà une devise qui convient à la Suisse!

 

Mgr Felix Gmür, Evêque de Bâle, au nom de la Conférence des évêques suisses