SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 08.09.2017

Message de la Conférence des évêques suisses à l’adresse des agents pastoraux, prêtres, diacres et laïcs


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 31.07.2017

Niklaus von Flüe 2017



SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 21.05.2017

Inauguration du pavillon suisse « Prophezey » à l’exposition universelle de la Réforme à Wittenberg


Tous documents

09.07.2007

Déclaration commune quant à l´importance de la collaboration entre chrétiens et juifs

À l’occasion du 60ème anniversaire de la « Conférence d’urgence contre l’antisémitisme» convoquée en 1947 à Seelisberg, nous jetons un regard rétrospectif sur cette période qui fut, avec succès, le temps des précurseurs pour ce qui est de la collaboration judéo-chrétienne en Suisse. La relation de l’Église réformée et de l’Église catholique romaine vis à vis du judaïsme s’est modifiée fondamentalement, passant d’une attitude d’indifférence et de méfiance, voire d’hostilité, à une coexistence et à une fraternité commune. Diverses initiatives en matière religieuse, pédagogique, sociale et politique ont fait considérablement reculer l’antijudaïsme et l’antisémitisme dans notre pays.

En même temps, dans le contexte des bouleversements qui affectent actuellement l’ensemble de la société et qui en accentuent le pluralisme et la complexité, on voit se manifester des forces antagonistes régressives et réactionnaires.

C’est pourquoi les signataires s’engagent à l’avenir, à s’opposer à toute discrimination basée sur l’appartenance ethnique ou la conviction religieuse,

• à œuvrer inlassablement à la consolidation des délicates relations entre les communautés juives et les Églises chrétiennes,
• à rechercher et à poursuivre la compréhension réciproque et le dialogue théologique,
• sur la base de chacune des traditions religieuses propres, à implanter dans la société suisse ce qui sera le plus favorable à une vie dans la justice et dans la paix.

Nous appelons tous les membres de nos Églises et des communautés religieuses à prendre conscience de leur responsabilité à cet égard, dans leurs paroisses et dans la vie publique, et à prendre des initiatives personnelles. Nous demandons en outre à tous les représentants du monde politique, économique et de la société civile, mais également à chaque citoyen et à chaque citoyenne, de collaborer à la poursuite de ces objectifs. Juifs et chrétiens de notre pays connaissent les défis suivants, qui ne peuvent être relevés que grâce à l’union de nos forces :

• Ancrer durablement dans la conscience de tous les citoyens et citoyennes les connaissances acquises à la suite des travaux sur la Shoah.
• Réagir de manière pertinente et constructive aux événements du Moyen-Orient, notamment en Israël/Palestine.
• Intégrer dans notre société les musulmans vivant parmi nous.
• Assurer une présence publique et politique des religions pour le bien commun de toute la population.
• Intervenir résolument face aux nouvelles injustices sociales.
• Promouvoir des mesures concrètes de protection de la terre
qui nous a été confiée et de préservation de la création.
Nous voudrions ensemble inciter toutes nos concitoyennes et tous nos concitoyens à collaborer dans les domaines les plus divers. Nous avons cette confiance et cette espérance que Dieu, béni soit son nom, rendra cette collaboration féconde.

Prof.
Alfred Donath
Féderation suisse des
communautés israélites (FSCI)

Pfarrer
Thomas Wipf
Féderation des Églises
protestantes de Suisse (FEPS)

Bischof
Kurt Koch
Conférence des
évêques suisses (CES)