SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 29.06.2018

«Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer » les réfugiés particulièrement vulnérables!

« L’immigré qui réside avec vous
sera parmi vous comme un israélite de souche, et tu l’aimeras comme toi-même,
car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte.
Je suis le Seigneur votre Dieu.» (Lév 19,34)

 

Le présidium de la Conférence des évêques suisses salue la pétition « Des voies sûres pour sauver des vies », transmise au Conseil fédéral le 28 juin 2018 paraphée de 38'000 signatures. Nous sommes témoins à présent d’une immense tragédie qui touche les réfugiés. Plus de 65 millions de personnes dans le monde sont en fuite devant la guerre, la persécution, la faim et la misère. Face à pareille situation, la Suisse et l’Europe ne doivent pas fermer les yeux. Il faut venir en aide aux personnes les plus vulnérables, qui actuellement n’ont pas les moyens de poursuivre leur chemin se trouvant dans des camps de réfugiés aux frontières méridionales de l’Europa.

C’est pourquoi, nous soutenons la demande d’établir des voies légales et sûres pour les réfugiés particulièrement vulnérables. La Suisse devrait s’engager davantage dans les mesures du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (lis : réinstallation) pour que les réfugiés soient tirés de situations humainement insoutenables. La tradition humanitaire de la Suisse offrirait un bon repère. De leur côté, les Eglises sont déjà actives à plusieurs niveaux et demeurent prêtes à soutenir l’Etat dans toutes ses démarches, suivant l’exhortation du pape François à « accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés » (Message pour la 104e Journée mondiales du migrant et du réfugié, 14 janvier 2018).

Fribourg, Soleure, Einsiedeln, 28 juin 2018

 

Présidium de la CES

Mgr Charles Morerod OP (président), Mgr Felix Gmür (vice-président), Mgr Urban Federer OSB (membre du présidium)