SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 31.07.2017

Message vidéo du 1er août, premier acte du pèlerinage au Flüeli Ranft


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 05.07.2017

Synode sur la Jeunesse 2018



SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 28.06.2017

Conférence des évêques suisses CES - Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS - Conférence des Églises réformées de Suisse romande CER - Église catholique-chrétienne de Suisse ECS


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 01.06.2017

Assemblée de la Conférence des évêques suisses (CES) à Einsiedeln


Tous documents

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 01.06.2009

Pèlerinage national à Einsiedeln pour l’unité de l’Eglise

«Nous ne pouvons pas faire nous-mêmes l’unité et la paix dans l’Eglise»

Le pèlerinage national pour l’unité de l’Eglise catholique s’est déroulé à Einsiedeln, le lundi de Pentecôte. De nombreux fidèles, de toutes les régions de Suisse, ont répondu à l’invitation des évêques à se rassembler dans le fameux lieu de pèlerinage marial. Le président de la Conférence des évêques suisses, Mgr Kurt Koch a exprimé, devant les pèlerins, l’espoir que l’Eglise surmonte la formation de camps opposés.

Le président de la Conférence des évêques a placé au cœur de son homélie, tenue dans les quatre langues nationales (allemand, français, italien, romanche), la foi en Jésus-Christ, source de l’unité et de la paix dans l’Eglise. «Nous ne pouvons pas faire nous-même l’unité et la paix dans l’Eglise» a-t-il souligné. Elles sont des dons de l’Esprit-Saint: «L’Eglise est la communion avec le Dieu vivant, elle est par là aussi la communion des croyants»

Le Christ a lié le don de l’Esprit-Saint avec le pouvoir de rémission des péchés et la réconciliation, a souligné Mgr Koch. «Nous entrons vraiment dans une attitude chrétienne lorsque nous sommes ouverts à pardonner avec la force de l’Esprit-Saint ce qui semble humainement impardonnable.» Une réconciliation obtenue par cette voie n’a rien d’une offre à bon marché, mais «exige un travail difficile qui ne craint pas la confrontation avec la vérité».

Au lieu d’approfondir toujours davantage cette appartenance à Dieu, «notre Eglise donne parfois l’impression que nous nous occupons moins du message de l’Evangile que des personnes et des groupes qui s’expriment dans l’opinion publique.» Comme dans le monde politique, on fait appel à une autorité purement humaine et on s’attache à de prétendus grands noms.

Mgr Koch a ainsi déploré la formation de camps dans l’Eglise, ce qui a pour conséquence que les divers partis – conservateur ou progressiste, fondamentaliste ou libéral, réactionnaire ou réformateur comme on les appelle – ne se parlent plus et ne prient même plus ensemble.

Renforcement de la polarisation
Les évènements ecclésiaux des derniers mois et des dernières semaines comme la levée de l’excommunication des évêques de la fraternité Saint Pie X ont conduit à des discussions intenses sur la signification de l’unité de l’Eglise, sur l’interprétation du Concile Vatican II et sur l’attitude de l’Eglise face à une polarisation plus forte. C’est pourquoi les évêques suisses ont invité à ce pèlerinage national à Einsiedeln pour l’unité de l’Eglise en Suisse et avec le pape Benoît XVI. Ce pèlerinage a ouvert également l’assemblée ordinaire de la Conférence des évêques qui se tient du 1er au 3 juin au couvent d’Einsiedeln.

Einsiedeln, le 1juin 2009

Walter Müller
Chargé d’information de la CES