14.02.2017

Un groupe d’experts de la Conférence des évêques suisses étudie le « modèle du Bénin »


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 13.02.2017


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 06.02.2017


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 06.02.2017

Les évêques suisses offrent une plateforme de dialogue



Tous documents

10.06.2009

Mettre en question les préjugés

Appel commun des communautés religieuses pour le dimanche et le sabbat des réfugiés, les 20 et 21 juin 2009

Les réfugiés quittent leur pays d’origine, parce qu’ils n’ont pas le choix. Ils fuient pour échapper à la persécution et à l’exclusion, souvent même à l’oppression, à la violence et à la torture. Ils s’exposent pour ce faire à un avenir incertain dans un pays étranger qui leur promet une vie meilleure.

La Suisse accueille des personnes qui ont besoin de protection. Tous les réfugiés qui demandent l’asile dans notre pays doivent se soumettre à une procédure juridique : c’est la loi qui définit les motifs suffisant ou non pour l’octroi de l’asile.

Mais souvent, les réfugiés sont encore confrontés à d’autres jugements: des jugements de l’ordre du préjugé. Il n’est pas rare qu’on les soupçonne globalement de s’adonner à des activités criminelles ou de vouloir uniquement profiter de notre pays.

Ces jugements à l’emporte-pièce sont discriminatoires. Ils ne sont pas en accord avec la tradition humanitaire dont se réclame notre pays, ni avec la volonté d’octroyer une protection à ceux qui en ont besoin. Quand bien même s’il y a des abus: ce ne sont pas les personnes, mais leur origine, que les préjugés mettent au premier plan. En tant que représentants des Églises et communautés religieuses, nous appelons ensemble nos fidèles à porter un regard critique sur les préjugés à l’égard des réfugiés.

L’appel que nous lançons à l’occasion du dimanche et du sabbat des réfugiés nous met en garde contre la tentation de fermer nos cœurs vis-à-vis de ceux qui ont besoin de protection. Il nous invite à respecter les réfugiés en tant que personnes au destin individuel qui ont le droit d’attendre de notre part autre chose que condamnation et rejet.

Mgr Kurt Koch, président , Conférence des évêques suisses

Thomas Wipf, pasteur, président du conseil , Fédération des Églises protestantes de Suisse

Herbert Winter, président , Fédération suisse des communautés israélites

Harald Rein, vicaire épiscopal , Église catholique-chrétienne de Suisse

Conférence des évêques suisses
Fédération des Églises protestantes de Suisse
Fédération suisse des communautés israélites
L’Église catholique-chrétienne de Suisse
- - -
Information: Simon Weber (FEPS) - Tél. 079 739 58 53
Walter Müller (CES) - Tél. 079 446 39 36
Sabine Simkhovitch-Dreyfus (SIG), - Tél. 022 318 58 18
Maja Weyermann (ECCS) - Tél. 079 306 08 70