SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 04.05.2017


Curie romaine | 02.05.2017


COR | 24.03.2017

Communiqué à l'issue de la COR du 17.03.2017


16.03.2017

Fédération des Églises protestantes de Suisse, Conférence des évêques suisses, Conférence centrale catholique romaine de Suisse, Association « 600 ans de Nicolas de Flue »


Tous documents

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 07.08.2007

Lettre ouverte sur la situation oecuménique actuelle

Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui sur le site Internet de la Conférence des évêques suisses (CES - www.sbk-ces-cvs.ch), le Président de la CES, Mgr Kurt Koch, s’adresse au Président du Conseil de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS), M. le Pasteur Thomas Wipf, au sujet de la situation oecuménique actuelle.

Le document récemment publié par la Congrégation vaticane pour la Doctrine de la foi concernant la doctrine sur l’Eglise et les prises de position partiellement déçues qui l’ont suivi, notamment du côté évangélique réformé, prêtent l’occasion à cette lettre ouverte. Le document du Vatican a provoqué des irritations dans le camp œcuménique, que Mgr Koch regrette et qui lui font mal. D’autre part, il faut dire que dans certains cas les irritations oecuméniques ont aussi été provoquées du côté réformé.

Dans le quotidien, les Communautés de foi issues de la Réforme sont bien évidemment considérées comme Eglises. Il faut toutefois permettre aux catholiques de débattre autour de la compréhension spécifiquement théologique de l’Eglise et ceci au-delà de l’oecuménisme vécu. Cette compréhension catholique se distingue en particulier de la vision protestante pour ce qui est des questions concernant le ministère sacramentel de l’Ordre et la Succession apostolique. Les Eglises évangéliques réformées, quant à elles, ne se comprennent pas comme Eglises dans le même sens que l’Eglise catholique.

L’Eglise catholique mise entièrement sur une poursuite du dialogue théologique nécessaire. Les deux aspects – oecuménisme vécu et débat théologique - sont indispensables. Mgr Koch souhaite que les Eglises réformées en Suisse restent en dialogue avec l’Eglise catholique pour poursuivre ensemble le chemin oecuménique jusqu’ici entrepris. Le progrès oecuménique n’est pas réversible. Tant mieux si l’on discute ouvertement aussi des différences.

Fribourg, le 7 août 2007

Conférence des évêques suisses (CES)
Abbé Felix Gmür, Secrétaire général
Avenue du Moléson 21, Case postale 122
1700 Fribourg / Suisse
Tel. ++41 26 322 47 94, www.sbk-ces-cvs.ch