14.02.2017

Un groupe d’experts de la Conférence des évêques suisses étudie le « modèle du Bénin »


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 13.02.2017


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 06.02.2017


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 06.02.2017

Les évêques suisses offrent une plateforme de dialogue



Tous documents

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 30.06.2010

La Conférence des évêques suisses salue la nomination de Mgr Kurt Koch

La Conférence des évêques suisses est heureuse d’apprendre que le pape Benoît XVI a nommé aujourd´hui Mgr Kurt Koch, évêque de Bâle, à la présidence du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

Mgr Kurt Koch est depuis 1995 membre de la Conférence des évêques suisses dont il fut le président de 2007 à 2009. Durant les quinze années de son épiscopat, il a non seulement dirigé le plus grand diocèse de Suisse mais a également été un personnage clef pour le travail de la Conférence des évêques. Au centre de ses travaux théologiques et de son activité épiscopale, on retrouve l’approfondissement et la transmission de la foi ainsi que - et principalement - l’œcuménisme. C’est désormais sur le plan mondial que Mgr Kurt Koch pourra apporter ses brillantes compétences théologiques et ses fines connaissances dans les relations œcuméniques, les questions sociales et les relations entre Eglise et Etat.

L’œcuménisme a toujours été un aspect central de l’œuvre théologique et du ministère épiscopal de Mgr Kurt Koch. En tant que président du Conseil de l´unité des chrétiens, il se consacrera encore plus intensément à cette question, chère au Concile Vatican II et aux papes. Grâce à cette nomination, il poursuivra et réalisera le travail théologique qui lui tenait à cœur depuis toujours.

Même si nous devons, à travers la nomination de Mgr Kurt Koch, nous séparer d’un confrère très apprécié et estimé au sein de la Conférence des évêques, nous nous félicitons de sa nomination et nous lui présentons nos meilleurs vœux.

Fribourg, le 30 juin 2010

Au nom de la Conférence des évêques suisses :
+ Norbert Brunner, Président