SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 31.07.2017

Message vidéo du 1er août, premier acte du pèlerinage au Flüeli Ranft


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 05.07.2017

Synode sur la Jeunesse 2018



SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 28.06.2017

Conférence des évêques suisses CES - Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS - Conférence des Églises réformées de Suisse romande CER - Église catholique-chrétienne de Suisse ECS


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 01.06.2017

Assemblée de la Conférence des évêques suisses (CES) à Einsiedeln


Tous documents

Versammlung der SBK in St. Antoni FR

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 06.03.2014

Paix pour l’Ukraine

Assemblée de la Conférence des évêques suisses (CES) à St-Antoine FR

La Conférence des évêques suisses (CES) s’est retrouvée du 3 au 5 mars 2014 à Burgbühl près de St-Antoine FR pour sa 303e assemblée ordinaire.

La présence de l’évêque gréco-catholique d’Ukraine, Borys Gudziak, a donné une couleur toute particulière à l’assemblée de la Conférence des évêques suisses. Son témoignage sur les événements dramatiques qui se déroulent en Ukraine a livré aux évêques un aperçu émouvant de la souffrance et des espoirs des habitants d’un pays qui a perdu, entre la Première Guerre mondiale et 1989, plus de 17 millions de personnes de mort non naturelle (guerre, famine artificielle, persécutions).

Photos
Mgr. Borys Gudziak Assemblée de la CES à St-Antoine FR

Mgr Gudziak, responsable des relations internationales de l’Eglise ukrainienne gréco-catholique, est un témoin oculaire de l’occupation de la place Maïdan à Kiev où il a parlé devant d’immenses foules. Il montra clairement aux évêques suisses que les manifestations sur le Maïdan défendaient des principes moraux et non des intérêts partisans. Des principes pour lesquels cent personnes y avaient déjà laissé leur vie.

Durant les trois mois qu’a duré l’occupation de la place jusqu’ici, des millions de personnes ont afflué de l’Ukraine entière pour participer aux manifestations. Pour Mgr Gudziak, le plus grand succès du « Maïdan » est le passage d’une culture de la peur à une culture de la dignité. Le renoncement à la violence est un des éléments constitutifs du succès du « Maïdan ». La présence des églises et communautés religieuses sur la place est d’une grande importance. Chaque nuit se déroule, toutes les heures, un recueillement œcuménique et les religions sont aussi très présentes durant la journée. Les prières sont coordonnées par le Conseil ukrainien des Eglises et organisations religieuses, qui poursuit un programme en quatre points sur le Maïdan : 1) le gouvernement doit écouter le peuple, 2) pas de violence ni de la part du gouvernement ni de la part des manifestants, 3) ne pas appeler à la scission du pays 4) dialogue.

Les évêques suisses, à l’exemple du Pape François, appellent tous les hommes de bonne volonté à prier pour la paix en Ukraine. Il faut soutenir toute initiative visant à encourager le dialogue et à renoncer à la violence.

Polarisation autour du diocèse de Coire

Différentes organisations et mouvements ont présenté à la Conférence des évêques suisses des requêtes sur la situation pastorale dans le diocèse de Coire. Des manifestations sont également annoncées dans ce contexte, soit en signe d’opposition, soit en signe de soutien à l’évêque de Coire. Tous les membres de la Conférence des évêques suisses sont unanimes dans la foi. Ils regrettent cette polarisation et sont prêts à entendre les vœux des différentes parties. La CES n’a toutefois aucun droit de regard sur les diocèses, pas plus sur celui de Coire et son évêque que sur les autres. Le président de la CES, Mgr Markus Büchel, recevra la lettre des participants à la manifestation du 9 mars à St-Gall et la transmettra à l'organe compétent.

Victimes des mesures de coercition à des fins d‘assistance

Les évêques se sont intéressés à l’avancée des discussions de la Table ronde pour les victimes des mesures de coercition à des fins d’assistance. Le professeur Luzius Mader, directeur suppléant de l’Office fédéral de la justice, leur a donné des informations sur le fonds de solidarité décidé par la Table ronde ainsi que sur d’autres attentes. Les diocèses contribueront en 2015 à alimenter le fonds par une quête dominicale. Ce sera la contribution de l’Eglise au travail de mémoire d’un pan sombre de l’histoire suisse. La Table ronde s’attaque à toute une série de mesures dont le conseil, l’accès aux archives, le travail scientifique de mémoire et le soutien financier. Les évêques ont réaffirmé leur disposition à veiller dans leur diocèse à l’information et à la sensibilisation de l’opinion publique.

En bref

  • La Conférence des évêques décide la création d’un groupe de travail sur les questions de genre. Il est présidé par Mgr Denis Theurillat, évêque auxiliaire. Sa composition sera encore précisée. Le groupe de travail a pour tâche de rédiger un argumentaire à l’intention des évêques et de préparer une note pastorale.
  • La répartition des responsabilités à l’intérieur de la Conférence des évêques a été quelque peu modifiée : l’abbé Urban Federer devient responsable du dicastère « Formation » et du secteur « Liturgie » au plan suisse, Mgr Denis Theurillat prend la responsabilité du secteur « Eglises chrétiennes » dans le dicastère « Dialogue œcuménique », Mgr Charles Morerod celle du dicastère « Dialogue interreligieux », Mgr Felix Gmür devient responsable ad interim du secteur « Justice et Paix » et Mgr Alain de Raemy du dicastère  « Médias ».

Rencontres

  • Comme cela était convenu de longue date, Mgr Borys Gudziak, évêque gréco-catholique d’Ukraine, a assisté en tant qu’invité à l’assemblée de la CES. L’évêque est à la tête du diocèse Saint Vladimir-le-Grand qui a son siège à Paris. Il est responsable des fidèles du rite gréco-catholique ukrainien sur le territoire suisse.
  • Les membres de la Conférence des évêques se sont rendus à la nonciature apostolique à Berne, sur invitation du nonce apostolique en Suisse, l’archevêque Diego Causero. Cette visite amicale a permis un échange fraternel sur les questions actuelles de l’Eglise catholique.

Nominations

La Conférence des évêques suisses nomme :

  • Monsieur le Curé Massimo Braguglia, Gravesano TI, membre de la Commission évêques-prêtres
  • Mesdames Sonja Kaufmann, responsable théologie et sensibilisation à l’Action de Carême, Lucerne, et Sylvie Roman, directrice de programme de la Mission Bethleem Immensee, Portalban FR, membres du Conseil Missionnaire Catholique Suisse.

St-Antoine FR, 5 mars 2014

Conférence des évêques suisses
Walter Müller, chargé de l’information