SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 04.09.2014

Assemblée de la Conférence des évêques suisses (CES) à Givisiez FR


03.09.2014

L'évêque des médias Alain de Raemy soutient la presse associative


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 29.08.2014

Les Eglises et communautés chrétiennes invitent à la célébration œcuménique – Caritas renforce l'aide d'urgence


13.08.2014

Offener Brief des CCEE an den Sicherheitsrat der UNO


Tous documents

L’Abbaye d’Einsiedeln

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 05.06.2014

Inquiétude pour la protection de la vie

Assemblée de la Conférence des évêques suisses (CES) à Einsiedeln

La Conférence des évêques suisses a tenu sa 304e assemblée ordinaire du 2 au 4 juin 2014 à l’Abbaye bénédictine d’Einsiedeln.

Les évêques suisses voient avec inquiétude les efforts accomplis de diverses parts en vue d’affaiblir la protection de la vie. Les décisions du Conseil national sur les conditions pour l’autorisation du diagnostic préimplantatoire en Suisse sont tombées à Berne au deuxième jour de leur assemblée. Juste avant, le Conseil des Etats s’est penché sur les modifications relatives de la Constitution fédérale et de la loi fédérale sur la procréation médicalement assistée. Les évêques sont convaincus que, dans ce cas, contrairement à une opinion répandue, la médecine et la politique ne vont pas dans le sens du progrès.

En effet, une société ne devient pas meilleure lorsqu’elle s’autorise à sélectionner ceux qu'elle considère comme "les bons" et à éliminer les autres. Une société est authentiquement humaine lorsque, tout en luttant contre la souffrance et la maladie, elle se montre capable d’accueillir chaque personne dans sa dignité, et de faire une place aux plus petits et aux plus vulnérables des enfants des hommes. Fort de ce principe humain et évangélique, l‘Eglise refusera toujours de considérer le tri, la sélection et l’élimination d’êtres humains comme un progrès. Elle plaide au contraire pour une orientation de la technique vers des solutions novatrices et respectueuses de toute vie humaine.

Si l’on veut aujourd’hui par tous les moyens empêcher la naissance d’enfants avec des  handicaps, les personnes handicapées vivantes voient leur dignité remise en cause. Il s’agit pour les évêques de soutenir chaque effort pour la sauvegarde et le renforcement d’une culture de la vie qui correspond à la dignité humaine. Dans ce sens la Commission de bioéthique de la CES, en collaboration avec le Département de théologie morale et d’éthique de l’Université de Fribourg, organisera un colloque les 12 et 13 septembre 2014 sur la position de l’Eglise catholique face au don de la vie et à la procréation médicalement assistée.

Unité dans l’eucharistie

La réception commune de l’eucharistie est le signe le plus visible de la pleine communion avec Dieu et entre les hommes. C’est le cas dans le monde entier et à travers tous les siècles. La pleine communion dans la foi et dans l’eucharistie est pour l’Eglise catholique le but ultime de l’œcuménisme. Les évêques suisses préparent actuellement une lettre pour donner des orientations sur la manière de vivre l’eucharistie comme sacrement de l’unité. En même temps, les limites fixées par l’enseignement catholique s’appliquent aussi longtemps que la pleine communion n’est pas atteinte. Les évêques publieront la lettre après un ultérieur approfondissement.

En bref

  • Un seul point a touché la répartition des responsabilités au sein de la CES : le responsable des affaires militaires est désormais Mgr Alain de Raemy, évêque auxiliaire de LGF.
  • La CES se distancie de la façon dont est conçue et réalisée la nouvelle campagne contre le sida de l’Office fédéral de la santé publique.

Rencontres

  • Le nonce apostolique en Suisse, Mgr Diego Causero, a fait une visite de courtoisie à l’assemblée de la CES. Il était accompagné de Mgr Mario Codamo, secrétaire de nonciature à Berne.
  • Pierre-Yves Maillard, recteur du séminaire du diocèse de Sion, membre du Conseil de l’Université de Fribourg et président de la fondation „Pro Universitate Friburgensi“ s’est entretenu avec les évêques au sujet de la quête annuelle pour l’Université de Fribourg. Le but de la rencontre était un échange sur la situation actuelle et le développement de cette quête.
  • En clôture de leur assemblée, les évêques ont rencontré le Conseil de fondation et la direction de l’Action de Carême. Cette rencontre a servi à une information et un échange sur le développement et les perspectives de l’œuvre d’entraide catholique. Les évêques ont transmis leur reconnaissance pour l’activité bénéfique de l’Action de Carême.

Nominations

La Conférence des évêques a nommé

  • Bettina Gruber Haberditz, de Granges-Paccot (FR) membre du Conseil des femmes.
  • Rita Chen Baumann, de Küssnacht am Rigi (SZ), l’abbé Thomas Plappallil, de Knutwil (LU), et Chika Uzor-Häberli, de St-Gall, membres du Groupe de travail «Religions asiatiques et africaines».
  • Marco Schmid (présidence et secrétariat), Fribourg, Eva Baumann-Neuhaus, St-Gall, Salvatore Loiero, Fribourg, Christian Ruch, Coire, Martina Schäfer, St-Gall membres du Groupe de travail «Nouveaux mouvements religieux»; Jean-François Mayer, Fribourg, et Oliver Krüger, Fribourg, conseillers scientifiques dudit Groupe de travail.

Einsiedeln, 4 juin 2014

Conférence des évêques suisses
Walter Müller, chargé d’information