16.03.2017

Fédération des Églises protestantes de Suisse, Conférence des évêques suisses, Conférence centrale catholique romaine de Suisse, Association « 600 ans de Nicolas de Flue »


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 09.03.2017

La pastorale des migrants sous la loupe


14.02.2017

Un groupe d’experts de la Conférence des évêques suisses étudie le « modèle du Bénin »


SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 13.02.2017



Tous documents

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | Communiqué de presse | 03.12.2009

286e assemblée ordinaire de la Conférence des évêques suisses, Lucerne du 30 novembre au 2 décembre 2009

La Conférence des évêques suisses (CES) a tenu sa 286e assemblée ordinaire du 30 novembre au 2 décembre 2009 au Séminaire St. Beat de Lucerne. Les principaux thèmes suivants ont été traités :

Après le vote sur l’initiative contre les minarets
Pour les évêques suisses, l’acceptation de l’initiative „contre la construction de minarets“ représente un obstacle et un grand défi sur la voie commune de l’intégration. L’interdiction des minarets est le signe d’une crise de l’identité chrétienne dans notre société. Dans les débats à l´égard de l’islam, un renforcement de l’identité chrétienne est particulièrement nécessaire.

L’interdiction des minarets ne va résoudre aucun problème de la cohabitation avec l’islam. Il y aura des conséquences autres que celles que la majorité des chrétiens qui ont voté oui souhaitaient. Ainsi l’interdiction des minarets ne va pas soulager la situation des chrétiens dans les pays musulmans, mais l’aggraver. En outre, le non aux minarets signifie aussi un non à la visibilité publique des religions et touche toutes les communautés religieuses. Le récent jugement de la Cour européenne des droits de l’homme contre les crucifix dans les salles de cours des écoles publiques en Italie est un autre exemple de la pression exercée contre la visibilité des religions.
 

Appréciation de la visite de la Conférence des évêques au Togo
Les évêques ont eu un échange sur les suites à donner à la rencontre entre les Conférences des évêques de Suisse et du Togo. Six membres de la CES, ainsi que son secrétaire général, son chargé d’information et le directeur de Missio-Suisse, le Père Bernard Maillard OFMCap, ont pris part au voyage dans ce pays d’Afrique de l’Ouest du 22 septembre au 2 octobre. Ils ont été particulièrement impressionnés par une pastorale proche des gens, fondée sur la notion d’ « Eglise-famille », par le nombre des vocations religieuses et par l’importance de l’Eglise catholique au Togo, bien qu’elle ne regroupe qu’un quart de la population. Elle est ainsi massivement engagée dans le processus pour la réconciliation, la justice et la paix lancé par l’Etat. « Missio » lancera, avec le soutien de la CES, une campagne d’information pour les catholiques de Suisse sur la situation de l’Eglise au Togo, à l’occasion du mois de la mission, en octobre 2010. Elle sera l’expression de la participation fraternelle aux joies et aux soucis des catholiques du Togo.

Rencontres
- Comme à son habitude, le Nonce apostolique en Suisse, Mgr Francesco Canalini a effectué une visite à la Conférence des évêques suisses pour un échange sur les questions actuelles. Il était accompagné du secrétaire de la nonciature, Mgr Seamus Patrick Horgan
- La remise solennelle du prix catholique des médias a eu lieu dans la matinée du 30 novembre lors d’une cérémonie à la collégiale de Lucerne. André Marty, correspondant de la télévision suisse-alémanique à Tel Aviv, a été récompensé pour ses excellentes contributions sur la situation au Moyen-Orient. A cette occasion, les évêques ont reçu le lauréat du prix, accompagné de la Conseillère nationale Barbara Schmid-Federer qui a prononcé la laudatio ainsi qu’André Kolly, président ad interim de la Commission des médias de la CES, et Alois Schuler, président du jury.

Mutations
- Les évêques ont pris congé avec reconnaissance de Mgr Ivo Fürer, Mgr Peter Henrici et Mgr Paul Vollmar qui quittent la CES pour raison d’âge. La répartition des dicastères au sein de la CES a été adaptée en conséquence. La nouvelle répartition peut être consultée sur le site de la Conférence des évêques ( www.sbk-ces-cvs.ch/ressourcen/download/20091203113612.pdf).
- La Commission des médias a été renommée « Commission pour la communication et les médias ». En même temps que ce changement de nom, les évêques ont approuvé la révision de ses statuts.

Nominations
- Le P. Luc Devillers OP, professeur de Nouveau Testament à l’Université de Fribourg, a été nommé à la Commission théologique. Il remplace le P. Philippe Lefèbvre qui se retire.
- L’abbé Joseph Kalamba Mutanga, Baar ZG, a été nommé membre du groupe de travail „religions asiatiques et africaines“ .
- L’abbé Christophe Godel, Vallorbe VD, a été nommé membre de la Commission „évêques-prêtres “.
- Mme Lilo Durussel, responsable du service pastoral „Sectes et nouvelles croyances“ de l’Eglise catholique romaine du canton de Vaud, a été nommée membre du groupe de travail „Nouveaux mouvements religieux“.
- José Amrein-Murer, Küssnacht a. R., a été nommé membre du Conseil missionnaire catholique suisse.

Précision
- Dans la „NZZ am Sonntag“, du 29 novembre, le président désigné de la CES, Mgr Norbert Brunner a répondu à une interview. Il faut constater, en rapport avec la question du célibat des prêtres, que le titre et la présentation de l’interview ne correspondent pas avec le contenu et que le rapport qui en a été fait dans les autres médias, surtout francophones, est erroné.

L’évêque de Sion considère toujours le célibat comme la forme de vie privilégiée pour les prêtres. Il remercie en particulier, avec les autres membres de la CES, tous les prêtres pour leur fidélité sacerdotale. Il considère cependant l’ordination d’hommes mariés (viri probati) comme une possibilité.

Lucerne le 2 décembre 2009

Conférence des évêques suisses,
Walter Müller
Chargé de l’information
Rue des Alpes 6, case postale 278
CH- 1701 Fribourg
Tél. ++41 (0)26 510 15 15, www.sbk-ces-cvs.ch

Avis aux rédactions
Mgr Kurt Koch, président de la CES se tiendra à disposition pour répondre par téléphone aux questions des journalistes, jeudi 3 déc. entre 14h et 15h au no 032 625 58 46