14.02.2017

Un groupe d’experts de la Conférence des évêques suisses étudie le « modèle du Bénin »


16.05.2016

Bilan du voyage en Turquie du groupe de travail „Islam“ de la Conférence des évêques suisses





Tous documents

Entretien avec le Professeur Görmez (photo: CES)

Communiqué de presse | 16.05.2016

Rencontre avec le ministre turc des Affaires religieuses à Ankara

Bilan du voyage en Turquie du groupe de travail „Islam“ de la Conférence des évêques suisses

Le groupe de travail „Islam“ de la Conférence des évêques suisses est rentré samedi d’un voyage de huit jours en Turquie. Durant sa visite, la délégation formée de sept membres, placée sous la conduite de Mgr Alain de Raemy, évêque auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg, a rencontré des représentants des communautés musulmanes, chrétiennes et juives à Ankara et Istanbul, afin de se faire une idée des changements en cours dans la société en Turquie et de leurs conséquences pour les chrétiens.

Du côté étatique, et plus précisément musulman, le groupe de travail „Islam“ a pu notamment s‘entretenir avec le responsable du présidium pour les Affaires religieuses (Diyanet), le Professeur Mehmet Görmez, et avec le Grand Mufti d’Istanbul, le Professeur Rahmi Yaran. Toutes les mosquées sunnites turques sont subordonnées à Diyanet. Le Professeur Görmez a souligné l’importance de la connaissance mutuelle des religions afin d’éliminer les incompréhensions et les préjugés. Il a approuvé une charte élaborée par les juifs, les chrétiens et les musulmans, qui fixe les critères d’une cohabitation pacifique entre leurs communautés. La visite à la Faculté de théologie de l’Université d’Istanbul est également à mentionner.

Face au constat selon lequel l’islam bénéficie d’une visibilité plus importante dans la société turque, les partenaires de dialogue musulmans ont assuré au groupe de travail que le système juridique séculier sera maintenu également après la prochaine révision de la Constitution. Lors d’une rencontre avec un membre chrétien du Parlement turc, Erol Dora, le groupe de travail „Islam“ a été orienté sur la situation en particulier dans le sud-est de la Turquie, où de nombreux réfugiés syriens, dont bon nombre de chrétiens, ont été accueillis. Erol Dora a souligné la grande part de responsabilité de l’Europe et des Etats-Unis dans la situation actuelle en Syrie. Il a rappelé qu’en 2011, il a été le premier chrétien depuis 1960 à être élu au Parlement. Lors des élections de 2015, le nombre de parlementaires chrétiens est monté à quatre (3 Arméniens, 1 Assyrien).

Le groupe de travail a également tenu à manifester son soutien moral aux minorités chrétiennes de cette région. Parmi les nombreuses rencontres au niveau religieux, il convient de relever celles avec le Patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée, et le Métropolite Elpidophoros Lambrinadis, Archevêque de Bursa et Recteur de la Haute-école théologique toujours fermée de Halki. Tous deux ont présenté une image plutôt positive des progrès réalisés ces dernières années dans le domaine de la liberté religieuse. Ce jugement est partagé par le président de la Conférence des évêques de Turquie, l’Archevêque Levon Zekiyan, avec qui le groupe de travail a eu une discussion approfondie.

Lors de ses rencontres, le groupe de travail „Islam“ a constaté que les chrétiens, en tant que communauté très minoritaire en Turquie, ont opté pour une attitude œcuménique ouverte et fructueuse. Ainsi, les différentes dénominations chrétiennes de Turquie ont édité ensemble un livre qui a pour titre „Common Teaching of Christianity“ et présente les fondements communs de la foi de tous les chrétiens. Une version anglaise de cet ouvrage édité en turc est en préparation.

La Conférence épiscopale de Turquie rassemble toutes les Eglises catholiques, à savoir, en plus de l’Eglise „latine“, celles de rite oriental et de rite oriental ancien. Alors que jusqu’à présent les chrétiens en Turquie ont été traditionnellement organisés selon des critères ethniques, depuis quelques années l’Eglise catholique cherche à devenir une Eglise mieux enracinée dans le pays. De plus en plus de fidèles sont de langue turque et les célébrations se déroulent toujours plus fréquemment dans cette langue.

Istanbul, 14 mai 2016

Erwin Tanner-Tiziani

Secrétaire général de la Conférence des évêques suisses
Secrétaire du groupe de travail „Islam“