Messages

Appels, lettres pastorales, notes pastorales, encycliques, exhortations apostoliques

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 16.09.2019

                          

  

Le mois d'octobre est le Mois de la Mission universelle, et cette année il est tout particulier car le pape François a déclaré le mois d'octobre 2019 « Mois missionnaire extraordinaire ». Il nous invite à en faire « un temps extraordinaire de prière et de réflexion sur la mission ad gentes »

Saint-Père Saint-Père | 27.05.2019

Il ne s’agit pas seulement de migrants

 29 septembre 2019

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 21.05.2019

   

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 21.05.2019

S.E. Mons. Pierre Bürcher
Amministratore Apostolico di Coira
 

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 16.05.2019

Après Babel

« Un mot en donne un autre :
C’est la grande offrande. »
Elazar Benyoëtz  ( aphoriste et poète israélien )

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 23.04.2019

«Nous transmettons la foi, nous transmettons l‘Eglise»

«L’Eglise catholique de Suisse en dialogue avec la jeunesse»

Saint-Père Saint-Père | 11.04.2019

The Holy Father Francis’ concluding address

"Dear Brothers and Sisters,

As I thank the Lord who has accompanied us during these days, I would like to thank all of you for the ecclesial spirit and concrete commitment that you have so generously demonstrated.

05.04.2019

« La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu » (Rm 8,19)

 

Saint-Père Saint-Père | 02.04.2019

Exhortation apostolique post-synodale du Saint-Père François aux jeunes et à tout le Peuple de Dieu (25 mars 2019)

1. Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. Les premières paroles que je voudrais adresser à chacun des jeunes chrétiens sont donc : Il vit et il te veut vivant !

SBK-CES-CVS Conférence des évêques suisses | 29.03.2019

Message des évêques suisses

Chères sœurs, chers frères,

Souvent nous préférons ne plus écouter ni voir lorsqu’il est question de guerre, d’attentats, de destruction et de désespoir dans les pays du Proche-Orient. Depuis plusieurs années, la situation semble statique. Nous ne voyons plus beaucoup d’espoir pour les habitants de cette région. Pourquoi continuer à accorder notre attention à ces événements et aux personnes concernées ?